Suivre les mises à jour par email

jeudi 9 août 2012

Journée d’action sur la Gambie : Amnesty Burkina rencontre l’Ambassadeur de la République de Côte d’Ivoire au Burkina


Dans le cadre de la Journée d’Action sur la Gambie, Amnesty Burkina a rencontré l’Ambassadeur de la République de Côte d’Ivoire en vue d’exposer une fois encore les inquiétudes du mouvement par rapport à la situation des droits humains en Gambie. Au-delàs des différents cas de violations de droits humains évoqués, l’accent a été mis sur le cas d’Amadou Scattred Janneh, ancien Ministre de l’information et de la communication du Gouvernement gambien, arrêté le 7 juin 2011 et condamné à la prison à vie et aux travaux forcés pour avoir possédé des T-shirts produits par l’ONG Coalition pour le changement en Gambie et qui avaient pour slogan : « En finir maintenant avec la dictature ».

Cette rencontre avec Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la République de Côte d’Ivoire avait pour objectif de transmettre une lettre de contribution à la libération immédiate et sans condition d’Amadou Scattred Janneh que nous considérons comme un prisonnier d’opinion. Cette lettre a été transmise à l’intention du Président de la République de Côte d’Ivoire, Président en exercice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). La Gambie étant un pays de la CEDEAO, elle doit au même titre que les autres pays de la Communauté, assumer et respecter ses engagements au regard du droit international des droits humains.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire