Suivre les mises à jour par email

mercredi 9 juin 2010

Festival « Ciné droit libre » : Projection du film sur la caravane et débats sur la mortalité maternelle au Burkina Faso

A cette 6ème édition du festival « ciné droit libre » qui a eu lieu à Ouagadougou du 02 au 06 juin, les amoureux du septième art version engagée ont découvert le travail fait par Amnesty International Burkina et de ses partenaires dans le cadre de l’entreprise gigantesque de sensibilisation et de plaidoyer en faveur de la santé maternelle qu’a été la caravane en début d’année 2010. De la tournée de sensibilisation à dos de chameaux des populations rurales de la région du Sahel, aux rencontres d’échange avec les femmes et les hommes, le personnel de santé et les accoucheuses traditionnelles, en passant par les actions de lobbying auprès des autorités locales et nationales, le film documentaire a contribué à dépeindre la problématique de la mortalité maternelle au Burkina Faso. Il a aussi contribué a montré un pan du travail fait par les associations et ONG pour promouvoir la santé maternelle dans les différentes localités visitées pendant la caravane.

A la fin de la projection qui a duré 26 minutes, un panel a été institué avec les représentants d’Amnesty Burkina et la modération a été assurée par Fousséni KINDO, journaliste à Radio Télévision du Burkina (RTB)). De vives félicitations ont été adressées à Amnesty International pour son engagement dans la promotion et la protection du droit à la santé maternelle. Tous les intervenants ont d’abord témoigné de l’existence et de la persistance du phénomène des décès maternels au Burkina. Selon eux, la participation d’une ONG comme Amnesty International renforcera la dynamique de promotion de la santé des femmes. Ensuite, les points de vue évoqués au cours des débats convergeaient vers les pesanteurs socio-culturelles, la pauvreté des femmes et des ménages, l’insuffisance des centres de soins et de la situation précaire de certains agents de la santé. Il y avait aussi des inquiétudes par rapport aux subventions et à certains projets dont l’arrivée à terme risque de ramener certaines femmes dans l’incapacité totale de se procurer les soins de santé maternelle. Enfin, des suggestions ont été faites de lutter contre les causes culturelles de la mortalité maternelle et de sensibiliser les populations pour qu’elles utilisent les centres de soins. La motivation et la formation du personnel de santé intervenant dans la santé de la reproduction et la levée des obstacles financiers et géographiques ont été aussi identifiées comme des éléments importants dans la promotion de l’accès de toutes les femmes aux soins de santé. Pour corroborer, les panélistes ont témoigné de l’expérience des activités menées avec les différents groupes cibles pendant la caravane, avant de citer l’engagement présidentiel du 12 février 2010 à lever les obstacles financiers à la santé maternelle comme l’un des acquis immédiats de l’organisation de la caravane de sensibilisation et de plaidoyer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire